Parodontologie

La parodontologie est la spécialité de la médecine dentaire qui s'intéresse aux tissus de soutien des dents. Le nom donné à l'ensemble des tissus de soutien est le parodonte. Celui-ci est constitué de 4 éléments principaux à savoir : l'os alvéolaire, le ligament parodontal, le cément et la gencive. Le rôle de l'os alvéolaire est bien sûr de soutenir la dent. Le ligament parodontal assure la fixation de la racine de la dent au sein de cet os alvéolaire. Le cément permet l'ancrage de ce ligament à la surface de la racine. La gencive, quant à elle, assure la fonction de manchon ou de gaine plus ou moins étanche permettant de maintenir tous les autres éléments du parodonte à l'abri du milieu buccal.

 

Les bactéries de la bouche

La bouche, comme l'ensemble de notre tube digestif, contient un grand nombre et une grande variété de microbes. Parmi ceux-ci, les bactéries occupent une place prédominante. Certaines bactéries assument quelques services dans notre bouche. Elles ne sont donc pas totalement indésirables.

 

L'os qui soutient les dents est très sensible à l'infection

Toutefois, le tissu osseux, qui assure le soutien des dents, est un tissu stérile qui ne peut que difficilement se défendre contre les microbes. Il est en effet presque impossible d'organiser efficacement un front de défense au sein de l'os; c'est un tissu dur, minéralisé au travers duquel le déplacement des globules blancs (nos cellules de défense) est bien difficile. En cas d'infection de l'os, il y a bien une solution, c'est de déminéraliser cet os, de le ramollir en quelque sorte et dans cet os déminéralisé il sera possible d'organiser un front de défense efficace. Si la réaction de défense se développant ainsi vient à bout de l'infection microbienne, la réaction s'arrêtera, l'os se reminéralisera et toute trace de cette infection disparaîtra. Mais dans le cas qui nous occupe, l'infection risque d'être permanente et l'os déminéralisé finira par être totalement détruit. Une perte osseuse évolutive pouvant mener à la perte des dents risque donc de se développer.

 

Le défi gingival

Il existe donc un véritable défi puisque à quelques millimètres de distance se retrouveront d'une part la bouche, c'est-à-dire une des cavités de notre corps qui est la plus envahie de bactéries et, d'autre part, l'os alvéolaire, le tissu de notre corps qui est un des plus sensible à l'infection.

 

Les thématiques de la parodontologie